[Vie de Runner] Quand le mental ne suit plus....

Je pensais passer à côté, et bien non. Je suis en plein dedans.... Je suis partie courir un après midi et je n'ai eu envie que d'une chose pendant cette sortie c'était de pleurer ! Si seulement respirer correctement et pleurer avait été possible je l'aurais fais pendant cette sortie. Mon mental n'arrive plus à suivre, je pense qu'il y à un trop plein de choses négatives qui font que je n'arrive plus à avancer et endurcir ce "mental".

Plusieurs événements important ont eu lieu depuis juillet/août : la mort d'un animal très important pour moi, les problèmes de santé de Mungo qui visiblement ont envie de devenir chroniques, le stress pour mes projets futurs, le boulot, le temps, quelques inquiétudes et j'en passe....

Je suis devenue ronchon, je râle et m'énerve pour un rien. Le pauvre Mungo n'y comprend plus rien mais fait avec. D'habitude j'arrive à remonter assez rapidement mais pas cette année... Je laisse la course à pied de côté pendant 2/3 semaines le temps de me poser et réfléchir sur cette baisse de moral. 

J'hiberne du coup... Boulot, miam miam et dodo (sorties pour le chien quand même). Le seul point positif de cette baisse de moral c'est que je met à cuisiner un peu. 

J'attend le retour d'une amie pour retourner courir avec elle et du coup paufiner le canicross de Brest. Peut etre qu'une petite compétition fera du bien à "ce moral" qui est arrivé au niveau des chaussettes. 

Dans l'espoir de virer mes pensés négatives, j'ai décidé de changer de place à certains de mes meubles et faire un grand ménage d'automne. Pour une fois depuis un long moment j'ai éprouvé une grande satisfaction ! Après les meubles, je vais également tenter de faire un ménage d'automne intérieur, ranger pour de bon les pensés négatives pour laisser place aux positives. Plus facile à dire qu'à faire ! 

Merci d'avoir lu ce pavé ! Vous me retrouverez à Brest le 20 décembre pour un canicross ! 

Retour à l'accueil